Accueil Geek Dans ma bibliothèque – DELETE !!

Dans ma bibliothèque – DELETE !!

-

Les fan de Dr Who reconnaîtront dans le titre une allusion à des ennemis récurrents de la série, les Cybermen… Et pourtant, loin de moi l’idée de présenter un roman Dr Who. Je suppose que tout le monde ici connaît, voire a lu le guide de survie en territoire zombie, paru en France, si ma mémoire est bonne, en 2009 ? Les histoires de zombies, je ne vous apprends rien, ont fait beaucoup de chemin depuis les sorciers vaudous, et se sont propulsées au sommet des menaces hollywoodiennes, entre les attaques extra terrestres, les cataclysmes naturels et les chutes de météorites…. Et pourtant, dans l’ombre, d’autres dangers nous guettent, dont le cinéma se charge de nous prémunir.. et voici aujourd’hui un autre guide qui vise à la sauvegarde de l’humanité contre ses propres créations…

Le livre :
Survivre à une invasion robot. Ils arrivent. Soyez prêts. A l’échelle de l’avancée scientifique et technologique, ce livre est vieux. Très vieux. Publié aux États Unis en 2005, Survivre à une invasion robot est d’ores et déjà dépassé, les robots dont il fait la description comme « bientôt au point » le sont certainement maintenant, et ce que le grand public en soit informé ou non. Cependant, l’ouvrage reste une source de divertissement intéressante qui en plus de vous en apprendre un peu sur l’art du robot, vous enseignera aussi comment vous débrouiller pour survivre le jour de la révolution des machines, puis comment reprendre le contrôle… si malgré son grand âge vous souhaitez lire ce livre, il a été publié en France en 2012 chez Calmann-lévy et chez Orbit et coûtait à l’époque une quinzaine d’euros, mais vous aurez plus de chance de le trouver dans les boutiques d’occasion et sur internet (toujours d’occasion).

51elHSf3bIL
L’auteur :
D’après la brève biographie que les éditeurs daignent mettre à disposition des lecteurs dans les dernières pages, Daniel Wilson est docteur en robotique à la Carnegie Mellon University et a travaillé pour des laboratoires de recherche renommés dans le secteur de la robotique et des intelligences artificielles. Il vit sur Pittsburgh (en Pennsylvanie) et a depuis écrit d’autres ouvrages, notamment un sur les savants fous de l’histoire comme de la littérature.

Mon avis :
Comme je l’ai dit, la faiblesse de la lecture que je vous offre aujourd’hui en pâture vient du fait que la  robotique progresse vite et une partie du contenu de ce livre est déjà dépassée. Même quand je l’ai lu, quelques années après sa sortie outre-Atlantique, la situation avait déjà évoluée. Mais cela ne fait que renforcer l’intérêt de ce livre qui, dans ses prédictions sur le futur de la robotique, permet de vérifier le décalage entre la science fiction et la réalité actuelle. La question des véhicules autonomes, notamment, qui se pose aujourd’hui encore au sujet des drones.
Les textes ont un contenu qui se veut sérieux dans un enrobage d’humour. Il ne s’agit pas non plus de provoquer une panique générale, et comme on peut le lire dans la préface « vous avez sans doute trouvé ce livre au rayon humour ou science-fiction. Souhaitons qu’il y reste ».  Alors tout en se voulant pédagogue, pour signaler un danger qu’il estime imminent et réel, l’auteur emploie un ton mi pince sans rire mi paternaliste, distillant ses informations et ses conseils entre deux réflexions non dépourvues d’humour.
Le besoin de prévenir une menace robot pour Wilson se justifie ainsi : les machines sont de plus en plus présentes, de plus en plus intelligentes, de plus en plus perfectionnées. Fataliste, il estime que viendra le moment où l’homme devra se fier à son instinct animal pour lutter contre un ennemi qui, construit à son image, a fini par le dépasser. « Pensez à tous ces scénarios hollywoodiens. Comment pourraient-ils tous avoir tort ? ».
Le livre se présente comme un guide bien organisé, d’où se dégagent deux grandes parties elles mêmes constituées de plusieurs points. La première présente l’ennemi, on y dresse un catalogue (rendu non exhaustif par les progrès permanents de la discipline, mais qui prophétise la venue au monde de nouveaux modèles, dont certains ont effectivement été construits depuis) des différents modèles de robots qui peuvent un jour avoir affaire à nous : les véhicules autonomes, les inspirations animales, humaines, le robot modulaire, et la maison intelligente sont les catégories les plus développées. La seconde partie fait honneur au titre : on y indique la marche à suivre pour survivre à une révolution de robots : comment fuir, comment éviter de se faire repérer, les précautions à prendre et même comment mettre des robots plus forts et plus intelligents que vous hors d’état de nuire. Un chapitre entier se consacre à l’abattage du robot géant. Wilson emprunte ses techniques de survie aux instincts primitifs de l’être humain qui n’aura selon lui comme supériorité sur la machine que son animalité et les atouts qu’elle lui apporte : imagination, instinct, etc… On vous explique comment prédire à quelques années ou mois près (selon votre taux de paranoïa) une révolution de robots, point par point. Enfin, une fois que vous aurez pu survivre, un ultime chapitre vous donne des conseils pour reprendre le contrôle de la situation et redevenir l’espèce dominante… Difficile, mais, persiste l’auteur, pas impossible.  Dans un éloge des productions de science fiction, surtout celles du cinéma, allant de Lost in space à Futurama en passant par Terminator, Matrix, et quelques autres, une petite citation d’un film impliquant un ou des robots orne les pages titres des chapitres. Ceux ci sont illustrés avec art et humour par de nombreux dessins de Richard Horne.

A sa sortie, ce livre aurait récolté un 18/20 bien mérité de ma part. Aujourd’hui cependant, parce qu’il maîtrise assez son sujet pour annoncer à l’époque la conception et l’amélioration de machines qui se révèlent d’actualité, parce qu’il reste un contenu intéressant et enfin et surtout parce qu’il est très distrayant, je lui donne un bon 16,5/20.

A savoir que si la robotique plus récente vous passionne et si vous voulez comparer les prédictions de Wilson en 2005 avec la réalité d’aujourd’hui, vous pouvez vous procurer et dévorer le livre Poulpe Fiction écrit par Agnès Guillot et Jean-Arcady Meyer, qui vient juste de sortir chez Dunod collection Quai des sciences et que vous trouverez pour 19€. Dépêchez vous, lui non plus ne restera pas longtemps d’actualité 😉

Un extrait :
« Silicone contre matière grise, le vainqueur remporte la planète. Nous avons gagné quelques batailles, certes, mais l’humanité doit gagner la guerre. Il est probable que l’affrontement épique entre l’homme et la machine ne se déroule pas sur un champs de bataille traditionnel, avec des soldats de métier. Non, ce combat sera livré par des hommes et des femmes ordinaires, avec leurs faiblesses et leurs atouts. Le jour fatidique est arrivé. Ce matin là, vous vous réveillez de mauvaise humeur et votre grille pain ne fonctionne plus. La maison est sale et la télévision ne diffuse que des parasites. Dehors, les tondeuses à gazon automatiques poursuivent les gens dans les rues. Chez vous, l’aspirateur vous jette des regards furieux. Vous allez vivre une situation tragique déjà traitée par des millions d’auteurs de SF apocalyptique. Nous voici enfin arrivés à l’essence même de ce livre : comment survivre au soulèvement des machines. »

1 COMMENTAIRE

  1. Je n’avais jamais entendu parler de ce bouquin, le titre est fun et attire le regard. Bon perso je ne suis pas un grand fan de robots donc ce sera sans moi sur ce coup.

    PS : bien vu le coup de la préface ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici