Accueil Geek Dossier : L'évolution de l'image du joueur de poker

Dossier : L’évolution de l’image du joueur de poker

-

Le poker aurait été crée il y a 2 ou 3 siècles, on ne connaît pas sa réelle origine, mais sa renommée explose au 19e siècle aux Etats-Unis, période d’où il tire sa version moderne. A travers les médias, ce jeu va être très représenté et va être rattachés à des clichés qui seront forgés entre autre par la littérature et le cinéma hollywoodien.

poker-1

Sur la toile, le joueur de poker est catalogué dans deux catégories principales :

La période du Far-West

Avec des cowboys affrontant des chercheurs d’or dans des saloons enfumés. Les parties finissent toujours en pétarade à cause d’un as caché dans une botte. Ou encore des aventuriers qui plument les riches à bord des bateaux qui traversent le Mississippi ou les continents.

poker-2

L’époque de la prohibition

Où on retrouve le loser qui s’est endetté au jeu et qui se retrouve sans chemise alors que sa femme l’attend à la maison, et le gangster qui l’a plumé et qui gagne sa vie en suivant les ordres de son boss, le tout dans un décor de salle de jeu clandestines et de femmes fatales ou de bordels.

poker-3

Donc durant le 20e siècle, l’image du joueur de poker reste assez identique, elle évolue vers le milieu de la mafia internationale et moderne, ou avec la construction de Las Vegas, celles des casinos de luxe et des flambeurs jet-set, toujours entourées de femmes fatales, passant leur vie à faire la fête dans leur yacht ou dans des hôtels 5 étoiles.

C’est au 21e siècle qu’on atteint un engouement sans limite, notamment grâce à l’invention du poker en ligne, et à la diffusion de tournois de poker à la télé et sur le net. Mais d’autres facteurs rentrent en compte. Via la facilité d’accès au jeu, des anonymes et des personnes de tous les milieux vont devenir pro. A coup de masque d’hippopotame, lunettes de reptiles et cheveux bleus, ils vont se démarquer, et créer une identité qui leur est propre. D’autres encore n’ont pas de détails particuliers, ils ressemblent à tout le monde. Mais ensemble, ils proposent une autre vision du joueur de poker, et quand ils portent un chapeau de cowboy ou de gangster, c’est seulement pour rendre hommage. On les admire pour leurs capacités et leur intelligence. Un exemple est celui de Elky, un look flashy et très visuel, mais surtout une publicité qui le présente comme doué de pouvoirs…

On ne sait pas si ce sont les sites de poker qui ont hameçonné les célébrités ou si ce sont les célébrités qui ont suivi la vague, quoiqu’il en soit, on a une bonne liste de personnages connus qui sont des grands joueurs de poker, notamment Patrick Bruel, mais aussi Rafael Nadal et Ronaldo. Le milieu sportif est très réceptif au poker, peut être parce qu’ils ont des valeurs (ce mot n’aurait absolument pas pu être utilisé pour parler du poker il y a quelques années) communes comme la stratégie et la compétitivité. On présente ces joueurs comme des dieux qui nous défient d’arriver à leur niveau, et on nous laisse même croire que c’est possible…

Reste l’avis des joueurs, qui sont les mieux placés pour analyser l’image qu’ils renvoient. Alec Torelli nous explique dans un article quels sont les problèmes et les changements à opérer pour améliorer l’image du joueur de poker aujourd’hui. A travers la mauvaise perception du public et des médias qui s’attachent aux stéréotypes, Alec Torelli veut proposer des solutions et on comprend qu’il y a une demande pour un vrai renouveau. Il faut que les joueurs soient des ambassadeurs pour représenter le poker et pour qu’il soit vu comme un sport et toutes les valeurs qui s’y rattachent.

Notes des geeks

ede42
Fan de jeux vidéo depuis plus de 20 ans et fondateur de Planete NextGen. Retrouvez-moi sur Google+. Pour plus d'informations à mon sujet, cliquez-ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici