Accueil Geek PayPal se lance-t-il dans le courtage ?

PayPal se lance-t-il dans le courtage ?

-

Après avoir embauché Rich Hagen, ancien cofondateur de TradeKing, il semblerait que PayPal se sente pousser des ailes. Avec la volonté d’accompagner les nouveaux investisseurs et les investisseurs particuliers, PayPal proposera très bientôt son service de courtage d’actions en ligne. Une initiative qui risque fort de faire du bruit.

Le choix du courtage

Le géant PayPal ne se lance pas comme courtier en ligne par hasard. Ce choix relève d’une observation fine selon laquelle la vente au détail refait surface. Selon PayPal, un peu plus de 10 millions de nouveau investisseurs particuliers se sont lancé sur ce marché juteux depuis le début de l’année.

Ce qui pousse très probablement PayPal à se lancer dans le courtage, c’est son concurrent direct : Square. Ce dernier propose, via son appli mobile, l’achat et la vente de crypto actifs et actions. Square a également déclaré récemment une augmentation des revenus des utilisateurs via sa plateforme, et l’amélioration de son offre.

Notons également l’arrivée en bourse de Robinhood, le courtier en ligne avec une croissance extraordinaire de 22,5 millions de clients, additionné à un chiffre doublé sur un an. La concurrence s’annonce donc difficile pour PayPal.

Les partenaires et projets à venir

Les partenariats possibles pour PayPal ne sont, pour le moment, pas connus. De même, PayPal n’a pas encore annoncé officiellement son entrée dans le monde du courtage. Deux possibilités s’offrent donc à PayPal : s’associer ou acheter un courtier. Les spéculations vont bon train, évidemment. Néanmoins, aucune mesure connue du grand public n’a encore été prise par l’entreprise leader des paiements en ligne.

Des rumeurs de discussions avec d’autres partenaires du secteur se sont pourtant répandu sur la toile, mais aucun d’entre-elles ne montre de source sûre. Vérité ou fantasme, quoiqu’il advienne, PayPal, bien que géant multinational et incontournable de notre siècle, devra soumettre une demande d’autorisation auprès de la FINRA (Financial Industry Regulatory Authority). À titre d’information, la délivrance de cette autorisation pourrait prendre entre 8 mois et 1 an pour être traitée.

Et du point de vue légal ?

Comme expliqué précédemment, PayPal devra obtenir l’autorisation de la FINRA afin de devenir courtier en ligne. Cependant, la Securities and Exchange Commission intervient aussi dans l’équation. En effet, avec l’augmentation du commerce de détail, la commission a dû intensifier ses enquêtes et investigations. C’est ce qu’elle déclarait le mois dernier et ajoutait qu’elle portait une attention toute particulière à la gamification ainsi qu’à la manière dont les sociétés courtières interagissaient avec leurs clients.

Les enquêtes portent donc principalement sur les comportements marketing utilisés par les agences de courtages qui poussent parfois les clients à la surconsommation. De plus, celle-ci n’oublie pas de garder en ligne de mire les conseillers qui encouragent parfois un peu trop les clients à investir et à prendre plus de risques que nécessaire.

Conclusion

C’est une décision qui arrive à point nommé pour PayPal, que ce soit du point de vue concurrentiel ou d’après les études de marché. Si les autorisations ne devraient pas représenter de réel obstacle pour la société, PayPal devrait cependant s’engager à rester au clair auprès de la commission de sécurité.

ede42
Fan de jeux vidéo depuis plus de 20 ans et fondateur de Planete NextGen. Pour plus d'informations à mon sujet, cliquez-ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici