Je sais pas si vous avez déjà vécu ça… Le ou la bon(ne) pote qui vous appelle un jour (alors que vous êtes super occupés à passer le niveau de à travailler) en hurlant que y’en a marre de ce temps pourri, déjà qu’on a pas eu d’hiver alors maintenant elle veut du soleil merde… Moi, ça m’est arrivé, il y a quelques jours. Et elle aurait pu attendre un peu parce que je sais pas chez vous mais ici ça brille aujourd’hui ^^.
Quoiqu’il en soit, c’était l’occasion de mitonner un chouette dessert pour elle comme pour vous, et z’avez intérêt à dire merci parce que j’ai fait trois marchés avant de trouver des mûres pour le préparer ! 🙂 Ede vous a offert hier la possibilité d’acheter le tablier Dr Who, eh bien maintenant enfilez le et tous aux fourneaux !

IMG_4477

L’est beau mon dessous de plat hein ?

Délice de Lugnasad et Soleils d’Arcadie

IMG_4479

Oui vous avez bien lu, il y a deux recettes en fait (et avec ça vous me pardonnerez celles de la semaine dernière ^^)…  Et ici, vous voyez à quel point dans une recette le titre est important : quand vous lisez le nom de ces mets, vous êtes projetés en Faërie pour courir avec les lutins, au milieu de petits animaux mignons et de fées à poils, sous la pleine lune d’une chaude nuit d’été qui sent bon dans un concert de grillons… Le contenu en lui même est plus prosaïque…. Mais bon sang, c’était bon ! (Les recettes sont données pour quatre, mais les photos ont été faites avec des proportions pour deux, déjà parce qu’on n’était que deux et ensuite parce que je n’avais pas assez de mûres).

Délice de Lugnasad
– 450g de mûres
– 75g de sucre en poudre
– 1 œuf
– 75g de sucre roux
– 75g de beurre
– 8 cuillères à soupe de lait
– 125g de farine
– 1 cuillère à café de levure
=> Mélanger délicatement les mûres et le sucre en poudre dans une jatte, puis verser le tout dans un grand plat beurré. Mettre de côté.
=> Faire fondre le beurre à feu doux. Battre l’oeuf avec le sucre roux, puis le beurre et le lait. Tamiser la farine au dessus de la préparation et l’incorporer progressivement jusqu’à l’obtention d’une pâte fluide.
=> Recouvrir les fruits avec la pâte, et cuire dans un four préchauffé à 180°C entre 25 et 30 minutes, jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Saupoudrer de sucre roux et servir chaud.

Soleil d’Arcadie
– 5 belles oranges
– 3 cuillères à soupe de sucre roux
– ½ sachet de sucre vanillé
– 2 gousse d’anis étoilé
– 2 cuillère à soupe de confiture de mûre
– 1 cuillère à café de cannelle moulue
– des amandes effilées et grillées
=> Placer l’anis, la cannelle, le sucre roux, et le sucre vanillé dans une casserole avec 15cL d’eau, laisser mijoter à feu doux en mélangeant, cinq minutes après que le sucre soit dissout.
=> Ajouter la confiture de mûre et la jus d’un des oranges. Remettre sur le feu jusqu’à obtention d’un mélange sirupeux. Laisser refroidir et retirer l’anis étoilé.
=> Peler entièrement les oranges et les découper en tranches fines. Les placer dans de petits ramequins, puis verser le sirop dessus. Décorer d’amandes effilés.

IMG_4478
(recette issue de A. Labarre, Précis de cuisine féérique)

4 commentaires

  1. Superbe ton dessous de plat j’adore :). Deux trés bonnes recettes, je me les garde de coté pour quand il fera beau car je toruve que ce sont des desserts que l’on partage avec un beau soleil, en tout cas bravo tu géres

    • Je confirme, c’est un dessert d’été… déjà, Lugnasad est une fête d’été… et puis pour trouver des mûres, là j’ai galéré tellement on était hors saison ^^

    • Sûr, que j’invite les gens ou que ce soit l’inverse, comme je ne viens jamais les mains vides, c’est toujours un bon plan 😉

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Merci de laisser un commentaire